« Nous ne voulons pas attendre jusqu’en 2022 ! »

Voilà ce que pense l’immense majorité ! Voilà ce que nous sommes de plus en plus nombreux à penser !

Hier mercredi 7 février, 2000 agents du Conseil départemental se sont rassemblés, avec la CGT, la FSU et FO, bravant la neige et le froid, pour rappeler leur attachement, à travers le département et leurs postes, aux services publics rendus à la population.

Demain vendredi 9 février, ce sont les enseignants de centaines d’écoles du Val-de-Marne qui seront en grève et manifesteront à Créteil et au ministère avec leurs syndicats (FO, FSU, SUD, CGT) contre les 180 suppressions de classes – un record !- programmées dans le Val-de-Marne pour la prochaine rentrée.

Les délégués d’écoles cherchent à tisser la chaîne de la mobilisation unie capable d’arracher leurs revendications. Ils examineront avec les syndicats les réponses dictées par le ministre Blanquer. Ils savent que les enseignants et les parents n’acceptent pas le torpillage de l’école de la république. Ils n’acceptent pas les effectifs surchargés, les absents non remplacés dont les élèves doivent s’entasser au fond des autres classes de l’école, les élèves en grande difficulté maintenus en classe banale au lieu de bénéficier d’un enseignement adapté dans une structure spécialisée…

Macron-Philippe ont annoncé la couleur :

  • 120 000 postes en moins dans la Fonction publique
  • Réduction du Baccalauréat, premier grade universitaire, à un examen local, véritable chiffon de papier (les épreuves terminales anonymes étant remplacées par le contrôle continu).

La baisse des dépenses publiques exigée par Bruxelles conduit à remettre en cause une à une chacune des conquêtes de ce pays. Ceci avec un président illégitime (tout juste 18% des voix au premier tour des présidentielles) et dont les candidats viennent d’être balayés aux législatives partielles du Doubs et de l’Oise dimanche dernier avec 5 et 7% des inscrits. Macron prétend gouverner, grâce aux institutions de la Ve république, contre le peuple. Il est le président des banquiers et des patrons.

La démocratie n’est certainement pas de se plier à la politique destructrice de ce gouvernement jusqu’en 2022 mais bien de se dresser dans l’unité pour le chasser !

logo-site-rupture2

Macron, un an ça suffit !

Manifestation nationale le 13 mai 2018 à Paris

macron-un-an-ca-suffit-picto-rouge

 

 

9 Février, appel à la grève dans toutes les écoles du Val de Marne, 150 écoles fermées et une forte mobilisation dans toutes les écoles

 

Que réclament les enseignants unis dans la grève avec leurs organisations syndicales

  • L’annulation des 180 postes d’enseignement supprimés pour la prochaine rentrée
  • Le maintien et le développement des postes de remplaçants, pour que la continuité pédagogique puisse être assurée
  • Depuis la Loi de 2005, au nom de l  »égalité des chances ‘, les élèves relevant de structures spécialisées ne peuvent plus être accueillis dans des établissements adaptés à leurs besoins ( Instituts médico-éducatifs, Instituts thérapeutiques,, classes spécialisées), certains sont inscrits sur des listes d’attente depuis des années .Quand ils sont accueillis dans nos classes, c’est trop souvent avec des AVS sans formation et dont les contrats précaires ne sont pas renouvelés

Recrutement immédiat des AVS et transformation des contrats précaires en postes statutaires

  • Maintien et renouvellement de tous les postes en contrat aidé, sans aucun licenciement

    image barelone flag

Catalogne : libération immédiate de tous les prisonniers politiques !

Libération immédiate de tous les emprisonnés politiques !

Abandon de toutes les poursuites judiciaires ! Liberté pour le peuple catalan de choisir ses propres représentants !

Bas les pattes devant la République catalane !

Signez l’appel en ligne sur le site poid94,com